5 0

Indonésie

La lave bleue du Kawah Ijen

Indonésie

La lave bleue du Kawah Ijen

Les vapeurs de soufre émises par le cratère du volcan Ijen, à l’est de Java, s’enflamment au contact de l’air, produisant une étonnante lumière bleue. Un spectacle saisissant à ne pas manquer ! 

©
01 50
Maintenez la barre d’espace enfoncée et plongez dans le cratère Maintenez votre doigt pour en découvrir plus

Maintenez votre doigt pour en découvrir plus

Les mineurs de Kawah Ijen

Ce n’est pas la lave, mais le soufre qui fait de l’Ijen le volcan le plus célèbre de Java oriental. La nuit, des touristes du monde entier viennent admirer la lumière bleue des vapeurs de soufre en combustion. Ce minerai est aussi une importante source de revenus pour la population locale. Chaque jour, des centaines de mineurs gravissent les pentes du volcan. Après une descente infernale au cœur du cratère, ils effectuent le chemin du retour en portant le soufre sur leur dos. 

Le Gunung Ijen culmine à 2 700 mètres au dessus du niveau de la mer. Au fond de son cratère se trouve un lac d’un bleu envoûtant bordé par une soufrière. Conduit par des tuyaux, le soufre liquide remonte vers la surface, incandescent. En refroidissant, il se change en une roche jaune contrastant superbement avec les eaux turquoise du lac. Les blocs de soufre serviront à la fabrication de toutes sortes de produits, des allumettes aux cosmétiques en passant par le caoutchouc.

Le soufre liquide remonte à la surface par des tuyaux en céramique © Iris van den Broek

Trois descentes par jour
En pleine nuit, les mineurs descendent dans le cratère. Ils commencent tôt, pour avoir fini avant que la chaleur de la journée ne les rattrape. La mine de soufre se trouve à environ 200 mètres de profondeur. Le chemin qui longe le cratère vers la mine fumante est abrupt et tortueux. Quand on pense aux charges que ces hommes remontent sur leur dos ! Les mineurs portent en moyenne 80 kilos de minerai par voyage, sur des chemins dont le dénivelé peut atteindre soixante degrés. La plupart d’entre nous ne pourrait réaliser la prouesse que ces hommes d’apparence fragile accomplissent parfois jusqu’à dix fois par jour !


Leur revenu est calculé au moment de la pesée. Pour 10 kilos de soufre, un mineur reçoit 10 000 roupies, soit 75 centimes de dollar. Un chargement de 80 kilos rapporte donc la misérable somme de 6 dollars. Malgré tout, le travail à la mine reste plus rémunérateur que de louer ses services dans une plantation de café.

Les mineurs remontent des charges de quatre-vingt kilos sur leur dos © Iris van den Broek

Les flammes bleues du Kawah Ijen
La curiosité pousse des voyageurs de plus en plus nombreux à descendre dans le cratère. La plupart effectuent la montée du Gunung Ijen pendant la journée, passant à côté du clou du spectacle : les flammes bleues. Pour les apercevoir, il faut descendre de nuit avec les mineurs, accompagné d’un guide. Faites en sorte de partir vers une heure du matin. En fonction du rythme de marche, la montée vers le bord du cratère dure près d’une heure et demie. Pour descendre vers les flammes bleues, comptez ensuite 45 minutes. Vos efforts seront largement récompensés et vous aurez tout le temps d’admirer la beauté du phénomène. Une fois remonté, une promenade sur le bord du cratère au lever du soleil est un must : le chemin relativement plat offre une vue imprenable sur les eaux bleues du lac que borde la soufrière.

Le soleil levant met en valeur la beauté du lac de cratère © Iris van den Broek